top of page
  • Writer's pictureReda Chebli

Reprise de Logement au Québec

Voici un petit guide pour les futurs propriétaires d'immeubles locatifs


La reprise de logement est une question délicate qui nécessite une compréhension approfondie des lois et réglementations en vigueur. Le Code civil du Québec (CcQ) établit des règles strictes que les propriétaires doivent suivre pour reprendre un logement. Cet article vise à fournir des informations essentielles aux futurs propriétaires d'immeubles locatifs et aux agents immobiliers qui les représentent.


Les Exceptions Permettant la Reprise de Logement


Selon l'article 1957 du CcQ, un propriétaire peut reprendre un logement pour les raisons suivantes :


- Se loger lui-même

- Loger ses enfants, parents ou autres membres de la famille pour lesquels il est le principal soutien

- Loger son ex-conjoint, à condition d'en être le principal soutien


Si le propriétaire ne se trouve pas dans l'une de ces situations, il ne peut reprendre le logement qu'avec le consentement du locataire.


Restrictions sur la Reprise de Logement


Sociétés par Actions

Les sociétés par actions ne peuvent pas reprendre un logement, car elles n'ont ni ascendants, ni descendants, ni conjoints.


Propriété Indivise

L'article 1958 du CcQ stipule que si un immeuble est détenu par plus d'un propriétaire, la reprise de logement n'est possible que si les propriétaires sont conjoints. Dans le cas de la copropriété indivise, les nouveaux acquéreurs doivent s'entendre avec le locataire pour reprendre le logement.


Autres Limitations


Disponibilité d'un Logement Similaire: Un logement ne peut être repris que si aucun autre logement semblable n'est disponible.


Protection des Personnes Âgées: Un logement occupé par une personne de 70 ans ou plus, résidant depuis au moins 10 ans et qualifiée pour un logement à loyer modique, ne peut être repris sans l'accord du locataire.

Procédures et Délais


Le CcQ exige que le propriétaire informe le locataire de la reprise dans des délais spécifiques, qui varient en fonction de la durée du bail. Il est recommandé d'utiliser les formulaires fournis par le Tribunal administratif du logement (TAL) pour s'assurer que toutes les exigences légales sont remplies.


La reprise de logement est une procédure délicate qui nécessite une attention particulière aux détails et au respect des lois en vigueur. Le Code civil du Québec (CcQ) établit des règles strictes pour protéger les droits des locataires tout en permettant aux propriétaires de reprendre possession de leur bien immobilier dans certaines conditions. L'un des aspects les plus critiques de ce processus est l'avis légal que le propriétaire doit fournir au locataire. Cet article explore les éléments essentiels de cet avis et les délais à respecter.


Les Délais à Observer

Selon le CcQ, les délais pour fournir un avis de reprise de logement varient en fonction de la durée du bail :


Pour un bail de plus de 6 mois : L'avis doit être donné 6 mois avant la fin du bail.

Pour un bail de 6 mois ou moins : L'avis doit être donné 1 mois avant la fin du bail.

Pour un bail à durée indéterminée : L'avis doit être donné 6 mois avant la date prévue pour la reprise du logement.

Il est crucial que ces délais soient respectés pour éviter toute contestation légale.


Contenu de l'Avis

L'avis doit être clair, précis et conforme aux exigences légales. Il est fortement conseillé d'utiliser le modèle d'avis fourni par le Tribunal administratif du logement (TAL) pour s'assurer que toutes les informations nécessaires sont incluses. Le non-respect de ces critères peut entraîner l'invalidité de l'avis et, par conséquent, de la procédure de reprise du logement.


Qui Doit Envoyer l'Avis?

Il est important de noter que l'avis doit être envoyé par la personne qui souhaite reprendre le logement. Par conséquent, l'acheteur doit devenir le propriétaire légal de l'immeuble avant la date limite d'envoi de l'avis.


Conclusion


La reprise de logement est un processus complexe régi par des lois strictes. Une connaissance approfondie de ces lois est essentielle pour les agents immobiliers et les futurs propriétaires d'immeubles locatifs. En cas de doute, il est toujours préférable de consulter des experts en la matière.


Pour plus d'informations, consultez le site du Tribunal administratif du logement.

9 views0 comments

Recent Posts

See All

Certificat de localisation

Le Certificat de Localisation est un document crucial dans le domaine de l'immobilier au Québec, particulièrement lors de transactions d'achat ou de vente. Élaboré par un arpenteur-géomètre agréé, ce

bottom of page